Programme Missour

Saturday, January 29, 2011 @ 04:01 PM
Author: admin

État de la question:

Même après avoir assurer l’existence des foyers sociales dans cet région, il faut continuer à mettre en place projets, programmes et activités qui encouragent le travail en réseau. Il faut également, faire un effort pour coordonner tout ces actions dans un system de gestion au service d’un développement communautaire, et qui soit inspirateur d’autres expériences analogues dans l’ensemble de la région.

Le programme avait pour but, la coordination et collaboration approfondie entre les différents acteurs sociaux qui montraient une particulier inquiétude pour le développement locale.

Objectif:

La mise en ouvre de huit centres de formation pour la femme à huit hameaux, dans 3 communes rurales qui appartiennent à la région de Missour. Ces endroits ont été élus par rapport à une expérience de travail précédente avec chaque collectivité, soit en coopération avec leurs entités locales dans le cadre du Réseau associative locale de Missour (RALM), soit par rapport à leur participation dans le programme d’alphabétisation exécuté par l’Association Moulouya (du village Ouled Boukhalfa et membre fondateur de la RALM).

Dans certains villages les cours d’alphabétisation étaient déjà en marche, sans d’autre initiative destiné à la femme. De fois, il n’y avait même pas un centre ou espace de réunion pour elle, quoique il existait une mobilisation importante pour changer les choses.

L’idée du réseau de centres, c’était justement d’aider les centres plus avancés, pour qu’ils puissent appuyer et apporter leur expertise à d’autres centres pilot. Les centres essayent de devenir un espace destiné à les femmes, afin d’encourager leur développement personnelle autonome, amplifier leur formation, s’amuser, promouvoir une autonomisation active avec la constitution d’espaces d’autogestion.

Les résultats pratiques du programme:

À son terme: 8 centres sociaux équipés et gérés par équipes de femmes, qui exécutent un programme d’activités permanent. Ce programme se compose pour des activités diverses, y comprise actions réguliers comme l’alphabétisation où les visites médicales, mais aussi d’autres actions planifiées en consonance avec les intérêts particuliers de chaque group d’adhérentes. Dans l’activité des centres on doit souligné l’existence d’un axe formatif en arts et métiers (peinture en vitre, pâtisserie, tissu, informatique, etc.), qui a permis amplifier les compétences professionnelles des femmes rurales, et au même temps leur proposer des occasions récréatives et du rencontre sociale.

En plus des activités internes aux centres, d’autres actions sont impulsées à niveau institutionnelle, dont le but c’est la création de dynamiques communautaires (associations et coopératives). À cet égard, on doit nombre la création de 12 coopératives féminines à Missour pour premier fois, qui à eu lieu pendant le dernier année du programme. Ces entreprises concentrent leur production dans le secteur agroalimentaire, et leur apparition implique un progrès vers un model d’économie sociale et solidaire d’avantage inclusif, qui va apporter de revenus alternatifs aux économies familiers, et au même temps, donner un rôle protagoniste à la femme dans l’sphère productive.

Pour finir, ajouter un aspect très positif qui à été définitif en la réussite du programme, et qui s’agite d’une convergence entre l’action d’acteurs différents (Ministère de santé, d’éducation, INDH,…). Ainsi le programme a élargi leur transcendance pour s’inscrire dans une dynamique de développement et stratégique politique-sociale.

Partenaires qui coopèrent sur terrain: SODEV, Réseau Cornisa, RALM, associations locales des hameaux, et SODEPAU.

Localisation: Provence de Fès-Boulemane. Communes rurales de Ouizghat, Guebdour, Gâa Jaber, Tagourast, Taganchat, Ouled Boukhalfa i Ouled Bouzazia et Commune urbaine de Missour.

Durée: octobre 2008-2012